Au jour le jour,  Des rencontres formidables,  Que vienne l'aube - offre

Quand je lis des cartes du ciel…

Ce fut une conversation…

Nous parlions de nos signes solaires, de nos ascendants ou du positionnement de Vénus sur notre carte du ciel…

L’astrologie, les lectures de cartes du ciel, ce n’est pas ce que je souhaitais proposer en premier lieu pour l’activité que je crée à travers « Que Vienne l’aube ». Mais la vie est faite de clins d’œil et j’en rage parfois… Pourtant je suis bien placée pour le savoir… La vie me fait franchir des portes mais elle a aussi tendance chez moi à entrer par la fenêtre…

Chez moi, les ponts sont rapides, cinglants. Ils sautent les cases, tracent les lignes… Ils sonnent comme des gongs, des évidences. Certains adorent, d’autres moins… Je suis juste celle qui lit la carte, qui donne des clés… Je ne suis en aucun cas le navigateur, peut-être juste le compas sur la carte… Et encore…

Lire la carte

Alors quand je plonge dans ton ciel, je glisse dans la voute céleste. Des couleurs et des schémas se dessinent.

La découverte est un temps magique où je m’empêche de choisir la direction. Se dégage ici les impressions générales. Les implémentations des astres et des planètes entrent dans un concert de lumières trouvant son ton et son harmonie.

C’est un vortex qui se créer à cet instant…

C’est une magie sacrée que de toucher les étoiles qu’une incarnation a choisies.

C’est un acte de foi que de plonger dans l’infini des possibles que cette vie a à nous offrir.

A cet instant où  les étoiles se figent, la réalité du voyage commence et les émotions qui me traversent esquissent le point de départ. Ce sont elles qui me déposent sur la partition et vont me porter à la manière de la baguette d’un chef d’orchestre.

Ici est mon bol médecine, le tout des énergies d’une carte du ciel. Mes doigts dansent sur la carte, tâtonnent, s’arrêtent, relient, séparent… Dessinent des feuilles de thé qui s’expansent et s’épanouissent dans mon bol.

Tracer un chemin

Parce que sous l’émotion, les larmes sont souvent là quand je trace mes premiers ponts, je vais caresser la Lune pour plonger au cœur et toucher la vie intérieure qui palpite.

Puis je glisse vers l’ascendant, j’ai besoin de voir où va l’action (c’est ma propre carte qui dicte mes intérêts… sorry !). La danse des planètes et des maisons me permettent de raconter le Soleil et de le teinter des énergies en conjonctions et conjectures.

Oui bien sûr, je te parle de ta Vénus, de Mars et de la folle course de l’ambivalent Mercure… Mais mes coups de cœurs vont à la fougue de Jupiter (oui, c’est mon crush !). Et j’aime les danses de Neptune et de Pluton tout autant que la douceur de Chiron (enfin… moi, j’y vois de la douceur…). Puis quand Saturne s’invite dans la danse, c’est mon cœur que je lui ouvre.

Et la valse se poursuit de carré en sextile.

Être le passeur

La lecture d’une carte du ciel est pour moi tout à la fois une méditation et un shadow work… C’est certainement pour cela que je fuis si souvent les opportunités de me lancer dans l’exercice. Il faut vraiment que je sois prête… et que j’ai du temps devant moi pour vivre le voyage. Puis transmettre ces instants précieux à ceux qui ont en main de tels trésors.

Nous sommes bien plus que nos signes solaires… nous sommes bien plus que nos cartes du ciel… Nous sommes bien plus que ce que peut nous en dire un astrologue. Mais nous avons toujours ce besoin petits et grands de tourner votre regard vers les étoiles…

Alors si tu souhaites que je t’emmène en voyage au travers de ta carte du ciel, n’hésite pas à me contacter. J’ouvrirai quelques créneaux chaque mois pour qui a envie de tenter l’aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :